Fais comme tu veux…, second album de Je vous déteste

Novembre 2010. A la Bellevilloise, se déroule la soirée Francofans. Steban, voix par intermittence des Petites Bourrettes se produit avec un autre groupe : Je vous déteste. Avec Malek qui joue de la gratte, Steban pose sa voix sur des textes sortis de sa plume moins festifs qu’avec le quintet. Suite à ce concert, j’ai pu obtenir un exemplaire du dernier disque, pour vous le chroniquer. Mais voilà, dès la première lecture, je suis resté bloqué dessus. Je l’ai apprécié à un tel point que je le passe en boucle et n’arrive pas à décrocher depuis. J’ai donc décidé d’attendre un peu avant d’écrire ce papier pour être un peu plus objectif.

L’univers rock-folk dégagé par cet ensemble de chansons est très vaste : les structures musicales sont assez simples mais accrochent l’auditeur et permettent de profiter au maximum des paroles ciselées, pour certaines au scalpel. Pour les connaisseurs du groupe des Petites Bourrettes, Ami a un air de parenté très étroit avec Du sang sur ma chemise, issu du dernier album.  Ami ou comment trouver du réconfort auprès de son meilleur pote dans les pires moments de la vie de couple. Ce disque est également un mélange entre les plus grands : Julie a les accents du Gérard Lambert de Renaud dans ses meilleures années, Trente Ans a un arrière goût de Noir Désir.

Je vous déteste, ou comment se venger de toutes les choses de la Vie, se rebeller doucement, calmement, mais avec une ironie permanente. En attendant Nico, chronique des années fac’ de nombreux étudiants, permet de nous remémorer nos meilleures années, celles où l’on ne savait pas encore où l’on allait, où l’on « glandait comme des truites », dans l’insouciance du lendemain. Cette nostalgie fait place à une mise au point sur notre condition d’homme « normal », avec le destin tracé du Dalaï Lama. S’enchaînent ensuite des mélodies douces sur la vie de couple, tant sur les disputes (T’aurais voulu ), que sur la tendresse qui lie deux personnes sous le même toit (Dimanche). Bien entendu, cela est entrecoupé par une petite pique envers les BoBos (Pour les chiens).

Le tout sur un ton tantôt rude, tantôt intime, Fais comme tu veux est une réussite musicale, qui touche de suite au cœur et au corps celui qui l’écoute. Un gros coup de cœur pour cette fin 2010 qui continue en 2011 !

Fais comme tu veux , Je vous déteste, Label Brune

Le disque est disponible en téléchargement payant sur le site d’Ezic à 9,99€

Quelques extraits du disque :


Cette entrée a été publiée dans Chroniques Albums. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire